Le petit-déjeuner n’a pas fini de nous surprendre !

Petit déjeuner en famille

Il était jusqu’en 2012 un instant de consommation timide, sans grandes ambitions puisque les consommateurs préféraient prendre le temps de petit-déjeuner à domicile avant d’entamer une journée de travail. Mais ce temps-là est désormais révolu puisque depuis 2012, le segment est petit-à-petit monté en puissance pour littéralement exploser : +13 points de visites entre 2012 et 2016. Désormais, le petit-déjeuner se place comme l’instant gagnant pour les établissements de la consommation hors domicile. Dynamique et force de proposition, il séduit les plus jeunes comme les plus âgés.

Mais comment en est-on arrivé là ? Sans aucun doute grâce à une offre fournie, réfléchie, combinée à l’accélération du mode de vie. En effet, les professionnels mettent un soin particulier à constituer des formules diverses et variées avec des produits de qualité, tandis que les français, eux, plus nomades et adeptes du snacking, apprécient de pouvoir opter pour un petit-déjeuner à emporter, pour un prix abordable. Désormais, 70% des visites petit-déjeuner se font à emporter et le ticket moyen dépensé est de 4,1€ (source : The NPD Group, 2016).

Les chaînes de coffee-shop, telles que Starbucks ou encore Costa, précurseurs en la matière, sont bien évidemment les grandes gagnantes sur ce segment superstar : +18% de visites observées lors du petit-déjeuner. Mais les autres acteurs n’en sont pas restés là. A l’instar des boulangeries-sandwicheries qui ne se contentent plus de leur offre sandwich pour le déjeuner, elles réorganisent leur point de vente pour le transformer en salon de thé de 8h à 11h, créneau qui concentre 60% des visites.  De même, les enseignes positionnées sur la tendance fast-casual se premiumisent et proposent à leurs clients un assortiment de produits d’excellente qualité. La GMS (les grandes surfaces spécialisées) ne laisse pas non plus échapper ce potentiel segment générateur de chiffre d’affaires en fournissant à sa clientèle un rayon « snacking » dédié au petit-déjeuner plus dense. Enfin, les enseignes de livraison développent une nouvelle offre de petit-déjeuner à emporter.

Les formules existantes aujourd’hui sont originales, séduisantes et chaque consommateur peut y trouver son bonheur. Mais l’habitude historiquement ancrée en France reste le traditionnel combo expresso (14%) – viennoiserie (le croissant : 1 visite sur 3, le pain au chocolat : 1 visite sur 4). A l’échelle de l’Europe, les habitudes varient : en Grande-Bretagne, le petit-déjeuner est plutôt constitué d’œufs et de bacon, tandis que les allemands favorisent le sandwich.

Mais même si les produits consommés durant ce créneau matinal diffèrent d’un pays à l’autre, le boom du petit-déjeuner en CHD est observé partout en Europe ! La Grande-Bretagne occupe la première place du classement (+21% de visites entre 2012 et 2016), puis l’Allemagne (+16%) et enfin, la France (+13%) en 3ème position.

Le petit-déjeuner n’a donc pas fini de nous surprendre !

Source : https://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/restauration/2017-02/Le-boom-du-petit-dejeuner-dans-la-restauration-hors-domicile.htm