Le pain et les sportifs, une belle collaboration !

On ne vous le répètera jamais assez : pratiquer une activité physique régulière est extrêmement bénéfique pour la santé ! Pour preuve, le fameux Programme National Nutrition Santé (PNNS) recommande l’équivalent de 30 minutes de marche rapide chaque jour pour les adultes. Mais lorsqu’on est sportif, il est également nécessaire d’opter pour une alimentation saine et équilibrée, à commencer par l’apport en glucides complexes. En effet, lorsque le corps est sollicité dans le cadre d’un effort intense et prolongé, les muscles nécessitent un apport rapide en glucose pour reconstituer leurs réserves énergétiques. Un muscle peut consommer jusqu’à 2 grammes de glucose par minute lorsque l’effort est intensif. Une fois ingérés, les glucides sont transformés en glycogène (la forme biochimique de mise en réserve du glucose dans l’organisme) et fournissent les réserves énergétiques du muscle. À défaut d’apport glucidique, l’organisme puise directement dans le tissu adipeux.

Mais alors, où trouver cette fameuse source de glucides ?

Et bien le pain semble être l’aliment parfait puisqu’une baguette de tradition française est riche de 53,5 grammes/100 grammes. À titre de comparaison, les pâtes cuites apportent 23,1 grammes/100 grammes de glucides et le riz blanc cuit, 26,9 grammes/100 grammes. Mais le pain n’assure pas seulement le physique du sportif, il joue également un rôle déterminant pour son mental. En effet, les neurones sont friands du glucose, particulièrement lorsqu’elles sont fortement stimulées. Enfin, le glucose résout les troubles intestinaux de nos sportifs par son apport en fibres.

Alors le pain, remède de tous les maux ?

Il semblerait bien, d’autant plus que ses recettes diverses et variées s’adaptent à tous les besoins. Par exemple, les végétariens trouveront leur bonheur dans les pains aux noix et noisettes, riches en acides gras insaturés et en protéines végétales. De plus, le pain est un excellent produit « snacking », il peut être consommé sous toutes les formes, à table ou en mouvement. Il est donc le premier féculent ne nécessitant absolument aucune préparation.

En clair, le pain regroupe tous les suffrages !

N.B : Pour se préparer avec efficacité à une épreuve sportive, il est pertinent de miser sur un important apport glucidique 2 à 3 jours avant, avec un pain complet par exemple. Un apport de 7 à 10 grammes de glucides par kg de poids corporel est vivement conseillé !

Source : www.observatoiredupain.fr