Le Baromètre du Snacking 2018

baromètre snacking

Comme chaque année, le baromètre annuel snacking paraît et décrypte les tendances du marché de la restauration hors foyer (RHF), qui pour 2017, pèse 55,6 milliards d’€ de chiffre d’affaires, soit une progression de 1,8% en valeur.

Il semblerait que, d’un point de vue général, tous les voyants soient au vert puisque la restauration commerciale affiche une hausse des visites de 1,5% en 2017 vs 2016, avec un ticket moyen de +0,5%. La restauration rapide reste l’univers moteur du marché (+1,9% de visites en 2017 vs 2016), mais la restauration traditionnelle parvient à retrouver les clés du succès avec une timide hausse de 0,6% des visites en 2017. Les frontières entre la vente au comptoir et la vente avec service à table sont de plus en plus floues, ce qui, bien entendu, profite aux deux segments.

Les produits stars en RHF restent les burgers et les pizzas, avec un bond de 5,1% de la demande en 2017 vs 2016. Mais le sandwich ne compte pas pour autant lâcher de lest. En effet, le chouchou historique des établissements CHR atteint pour 2017 un chiffre d’affaires de 8,67 milliards d’€, soit +5,1% vs 2016. Une ascension continue qui s’explique notamment par la hausse du prix unitaire moyen, passant à 3,62€, soit +3,1% vs 2016. L’ancestral jambon/beurre surfe toujours sur la vague, avec 1,215 milliards d’unités vendues, soit 50% du total des sandwichs consommés en France en 2017 !

Coté tendance, la #foodtech connaît un essor considérable, de nombreuses start-up débarquent sur le marché pour concevoir des solutions digitales visant à développer le chiffre d’affaires des établissements. Désormais, ce sont ¼ des enseignes qui proposent un module de réservation en ligne directement sur leur site et ¼ des professionnels a mis en place un système de click & collect. Il s’avère vital pour les acteurs de la RHF d’opérer en multicanal !

Si l’on se penche sur les nouvelles habitudes alimentaires des français, le bio semble creuser son sillon et pèse désormais plus de 8 millions d’€ de chiffre d’affaires, tous circuits confondus (+7,85% vs 2015). Les français sont conquis par l’offre qui se densifie et se diversifie dans les points de vente : 82% d’entre eux font confiance au bio et 26% d’entre eux affirment vouloir augmenter leur consommation bio ! Un segment sur lequel il est donc pertinent de capitaliser.

Le snacking a toujours autant le vent en poupe et de nouveaux instants de consommation se révèlent payants : 43,5% des snackeurs profitent du goûter pour une pause gourmande, 42,4% durant l’apéritif et 34,4% ne louperaient l’encas du matin sous aucun prétexte !

Un marché donc qui, globalement, se porte bien et retrouve des couleurs !

Source : https://www.snacking.fr/