La baguette bientôt gravée dans notre patrimoine ?

La baguette traditionnelle est une histoire ancestrale qui s’invite sur toutes les tables françaises depuis des décennies.

Certains s’imaginent que la baguette est arrivée grâce à l’autrichien August Zang en 1839, date à laquelle il confectionnait des pains viennois dans sa boulangerie parisienne. Un siècle plus tard, les artisans ont repris la recette d’August Zang et l’ont déclinée en baguette pour respecter le décret de l’époque, interdisant aux boulangers de débuter le travail avant 4 heure du matin. En effet, la baguette nécessitait un temps de levage et une cuisson plus courts.

D’autres affirment que la baguette a été introduite sous le règne de Napoléon III. Il était demandé aux artisans de conférer une autre forme au pain que la boule traditionnelle, puisqu’elle était complexe à transporter pour les soldats. C’est ainsi que l’on vît apparaître le pain allongé.

Enfin, une version prétend que la baguette a fait son apparition dans les années 1900, durant la construction du métro parisien. Il aurait été demandé aux boulangers de préparer un pain ne nécessitant pas de couteau pour le couper, afin d’éviter les rixes mortelles entre les ouvriers, qui venaient de tout le territoire et se querellaient souvent.

 

Quelle que soit son histoire, ce mélange de farine, d’eau et de sel fait partie intégrante de notre ADN et ce, depuis des décennies. Craquante et moelleuse à la fois avec sa mie aérée, elle tient une place privilégiée dans le cœur des français et se déguste à tout moment de la journée. Elle est aussi bien appréciée en version « street-food » où l’on prend plaisir à la savourer tout en flânant dans les rues, qu’à table pour accompagner le repas, de l’entrée au dessert.

C’est ainsi qu’Emmanuel Macron, porté par une suggestion de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie (CNPBF), vient d’emettre le souhait d’inscrire la baguette traditionnelle au patrimoine mondial de l’UNESCO !

Un vœu qui n’est pas dénué de sens, bien au contraire ! La baguette, tout comme nos viennoiseries et pâtisseries françaises, ravie les papilles du monde entier et est issue d’un savoir-faire unique ! Il est donc nécessaire de la protéger. Une nouvelle qui devrait satisfaire les 12 millions d’amateurs journaliers de baguette. Affaire à suivre …