94% des Français consomment de la galette des Rois

Chez Bridor, nous ne produisons certes pas de galettes, mais ce n’est pas pour autant que le sujet ne nous intéresse pas.

À peine les périodes de fêtes sont-elles achevées que les français se préparent à nouveau à accueillir sur leurs tables une tradition gustative : la galette des Rois. Cette pâtisserie, élaborée à base de pâte feuilletée et généralement garnie de frangipane dans laquelle se trouve une fève, célèbre l’Épiphanie le 6 janvier. Cette date correspond à la présentation de Jésus enfant aux Rois Mages, venant de trois continents (Asie, Afrique, Europe) pour remettre leurs dons. Depuis, ce rite a traversé le temps et aujourd’hui encore, les Français ne font pas l’impasse : 94% d’entre eux consomment la galette des Rois durant le mois de janvier 2018 (source : IFOP 2018). La qualité reste le premier critère de choix puisque 47% des consommateurs l’achètent dans une boulangerie-pâtisserie ou une panèterie. Il faut dire que les artisans et chefs pâtissiers prennent un malin plaisir à décliner la recette ancestrale en créations originales et gourmandes : il est désormais fréquent de découvrir des galettes aux saveurs chocolat, pomme, poire, fruits confits …

Mais qu’en est-il du facteur nutritionnel ? Ce succulent gâteau possède la réputation d’être plutôt riche en calories et pourtant, les consommateurs n’ont jamais été aussi attentifs au facteur « santé » et « bien-être » dans leur assiette. Seulement, la recette ancestrale possède un ingrédient capable de convaincre les plus réticents : l’amande !

Ce petit fruit à coque a le vent en poupe, puisqu’il est souvent au cœur de toutes les attentions lorsqu’il s’agit de consommer « healthy ». Ainsi donc, pourrait-on déguster une part de galette des Rois sans culpabiliser ? Et bien oui, en quelque sorte, puisqu’il est bon de savoir que la quantité de calories détenues dans les amandes entières torréfiées et hachées torréfiées sont plus faibles que les chiffres annoncés sur les étiquettes nutritionnelles. Par exemple, lorsque nous pensons absorber 170 calories d’amandes hachées torréfiées, en fait, nous n’en avalons que 141. Partant de ce constat, vous pouvez donc vous permettre une seconde part de galette des Rois sans sourciller !

Inutile de vous préciser que nous n’avons pas ajouté la pâte feuilletée dans l’équation, mais qu’importe, les consommateurs sont aussi à la recherche de plaisir dans la dégustation de produits naturels, du terroir et la galette regroupe tous ces atouts, alors pourquoi se priver ?

Sources : www.ifop.com | www.sitefeb.com